La PNL

La Programmation-Neuro-Linguistique : qu’est ce que cela veut dire ?

« Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les évènements, mais l’idée qu’ils se font des évènements »
EPICTETE

« Ce sont moins les évènements qui nous limitent que les interprétations que nous en donnons »
Paul WATZLAWICK

  • Programmation : Dès l’enfance et tout au long de notre vie, nous nous programmons des façons de penser (croyances), de ressentir et d’agir, que nous avons tendance à généraliser dans les différentes situations de notre vie de manière le plus souvent non consciente et automatique
  • Neuro : Nous percevons, mémorisons grâce à nos cinq sens. Nos émotions et comportements sont déterminés par nos perceptions
  • Linguistique : les mots que nous utilisons, nos tournures linguistiques  reflètent la façon dont nous nous représentons la réalité

La PNL s’intéresse à la manière subjective dont chacun perçoit le monde, s’en construit une représentation (Carte du monde), qui l’amène à avoir certaines réactions, certains comportements. Au-delà de tout jugement, la PNL fait le constat que certaines « Cartes du monde » sont utiles et adaptées pour agir dans le monde, alors que d’autres sont génératrices de souffrances, de comportements inadaptés et souvent répétitifs, d’habitudes et d’automatismes.

La PNL met en évidence les différents processus qui nous amènent à VOIR les évènements d’une certaine manière, à leur donner du SENS, et ainsi à RESSENTIR et à AGIR dans le monde.

La manière dont nous construisons notre « Carte du monde » dépend de notre histoire, de notre éducation, de nos expériences, de nos apprentissages dont résultent un certains nombres de CROYANCES, qui peuvent être utiles, ou bien limitantes, voire même bloquantes.

En pratique : Le thérapeute, qui utilise la PNL, par un questionnement très précis et spécifique vous aide à détricoter cette construction, et vous accompagne vers la construction d’une nouvelle carte, plus adaptée à un certain moment, à certains contextes, afin d’avoir des comportements mieux adaptés à une situation, et moins générateurs de souffrances ; Un peu comme un voyageur prend la bonne carte, à la bonne échelle, pour qu’elle lui soit utile, en fonction de son objectif de voyage (Faire de la randonnée à pied, faire un circuit touristique en voiture…)

« Il n’est pas de vent favorable
pour celui qui ne sait pas où il va »
SENEQUE

Dans cette démarche, le psychopraticien est très attentif à l’objectif du patient, objectif qui va permettre de formuler, en accord avec le client, l’objectif de la psychothérapie, qui peut d’ailleurs évoluer de séance en séance. L’utilisation des outils de changement de la PNL  permet de faire ressortir les différentes habiletés, talents personnels, ainsi que la découverte et l’enrichissement de ses propres ressources.